SOINS DE SUPPORT

LES DERNIÈRES TECHNIQUES DE POINTES POUR NOS PATIENTES

Au sein de votre programme, nous pouvons vous proposer des nouvelles techniques de restauration et de régénération tissulaire dans l’objectif de vous soulager et améliorer les problématiques que vous rencontrez.
Ces nouvelles techniques sont utilisées depuis longtemps par nos collègues plasticien.
Aujourd’hui, ces techniques présentent de nombreux avantages pour les femmes qui souffrent de pathologie gynécologique, vulvaire et pelvienne chronique, pour lequel les traitements médicaux classiques n’ont pas permis une amélioration significative.

1 - LE LASER

Le Centre RESILIENCE est équipé du Mona Lisa Touch, Laser CO2, dont les effets sur les tissus lésés sont tout à fait remarquables, ainsi que le montrent de nombreuses études.

À qui cette technique est-elle adressée ?

  • En cas d’atrophie vaginale
  • En cas de sécheresse vaginale
  • En cas de sécheresse vaginale chez les patientes post-cancer
  • En cas de lichen résistant au traitement médical
  • En cas d’incontinence urinaire (IU) urgenturie minime et modéré
  • En cas de vaginose à répétition : Régulation du PH / Augmentation de la flore naturelle.

Comment le laser fonctionne-t-il ?

Il s’agit d’un laser fractionné CO2 qui est très utilisé notamment en dermatologie.
Le laser vaginal (Mona Lisa Touch) va délivrer grâce à un scanner dans toute la longueur du vagin de multiples petits impacts (DOT) de 200 microns.
Seul un faible pourcentage du tissu vaginal (5 à 6 %) est donc directement traité par le laser.
Ce type de traitement permet d’obtenir une stimulation et une régénération du tissu appropriées, sans effets secondaires.
Les applications sont indolores pour la patiente, pendant et après le traitement.

Quelles sont les modalités ?

  • Après une consultation préalable, 3 séances sont en général nécessaire avec un intervalle de 4-6 semaines puis 1 x par an.
  • Chaque séance dure 10 minutes.
  • Les séances sont réalisées par voie endovaginal et vulvaire.
  • La patiente n’aura pas mis de traitement local dans les 48h avant le laser.
  • ​​Les premiers effets peuvent se faire ressentir rapidement après la première séance pour certaines patientes, le plus souvent 2 séances sont au moins nécessaires.
  • À chaque séance, un examen clinique sera réalisé.
  • La technique est quasiment indolore au niveau vaginal, une sensation plus intense peut être ressentie à l’entrée du vagin et la puissance du laser sera à affiner selon le ressenti de la patiente.
  • Une sensation d’échauffement et d’œdème peut apparaître de manière transitoire pendant 24h -48h.
  • Des traitements topiques vous seront prescrits à appliquer 7 jours après une séance.
Il s’agit d’un traitement qui n’est pas pris en charge par l’assurance maladie. Le tarif est de 150 € à 220 euros par séance laser en fonction de la zone à traiter.

2 - LA LUMIÈRE LED OU PHOTOBIOMODULATION

Le principe de Photobiomodulation est très similaire au processus de la photosynthèse : la chlorophylle est à la plante ce que l’ATP est au corps humain, et ni la chlorophylle, ni l’ATP ne peuvent se régénérer sans la présence de lumière.

À qui cette technique est-elle adressée ?

  • Aux patientes en post-opératoire immédiat afin d’accélérer la cicatrisation ainsi que de réaliser un suive de cicatrisation dans le même temps.
  • Aux patientes ayant une cicatrisation difficile par exemple en post-épisiotomie ou post-opératoire.
  • Aux patientes atteintes d’infection à répétition (mycose, infection urinaire).
  • Aux patientes atteintes de sècheresse vaginale.
  • Aux patientes atteintes de douleurs chroniques : Endométriose, douleur vulvaire, côlon irritable, vessie douloureuse.
  • Dans un contexte d’hypersensibilisation centrale.

Comment fonctionne la photobiomodulation ?

Le traitement MILTA est une technologie qui utilise les lumières LED et s’appuie sur plus de cinquante années de recherches indépendantes et l’expérience positive de milliers de patients traités par les médecins et chirurgiens médicaux-esthétiques les plus « à la pointe » dans le monde.
Il est ainsi prouvé de façon irréfutable que le traitement par la lumière a des avantages thérapeutiques puissants sur le tissu vivant. Ce traitement agit par photobiomodulation.
Le principe de Photobiomodulation est très similaire au processus de la photosynthèse : la chlorophylle est à la plante ce que l’ATP est au corps humain.
​La Photobiomodulation découle d’une série de réactions biochimiques provoquées par une irradiation lumineuse des tissus. Chaque couleur (qui s’exprime en longueurs d’ondes avec une précision extrême) correspond à un spectre de bénéfices thérapeutiques spécifiques et complémentaires.

Quelles sont les modalités ?

  • Une consultation préalable médicale est nécessaire pour évaluer la nécessité de ce traitement.
  • Cette consultation va permettre de faire le point sur les symptômes, le statut hormonal de la patiente, l’état anatomique vulvaire et vaginal et les traitements que la patiente utilise.
  • Notre infirmière de coordination sophrologue assistée du médecin accompagne le patient au cours de cette thérapie afin de favoriser la relaxation lors des séances.
  • L’évolution des résultats d’une thérapie en Photobiomodulation est graduelle et les résultats ne sont pas immédiats.
  • Il faut environ minimum 4 séances pour noter une amélioration.
  • La technique est indolore, la patiente porte des lunettes opaques.
  • Après amélioration, les séances peuvent être renouvelées à 4 mois d’intervalle.
  • Une visite médicale avec le médecin prescripteur sera à programmer à la fin des séances pour évaluer l‘évolution.

    Il s’agit d’un traitement qui n’est pas pris en charge par l’assurance maladie. Le tarif est de 30 -50 euros par séance.

3 - LA RADIOFRÉQUENCE INDIBA

La thérapie cellulaire d’INDIBA® est basée sur le Système Proionic®. Unique et breveté le système Proionic® permet la mobilisation des ions intra et extra cellulaires, augmente la perméabilité membranaire et le métabolisme cellulaire.
La relance des échanges et la restructuration des équilibres électriques améliorent les processus naturels de cicatrisation et de régénération tissulaire.​

À qui cette technique est-elle adressée ?

  • Aux patientes atteintes d’incontinence
  • Aux patientes ayant des cicatrices gênantes suites à une césarienne ou une épisiotomie.
  • Pour améliorer la capacité des muscles pelviens à se contracter et à se détendre, réduisant ainsi la douleur pelvienne chronique.
  • Pour réduire les inflammations.
  • Aux patientes atteintes de sécheresse vaginale.
  • Aux patientes ayant des hémorroïdes à répétition ou des fissures anales.
  • En récupération post-natale.

Comment la RadioFréquence INDIBA fonctionne-t-elle ?

La thérapie cellulaire d’INDIBA® est basée sur le SYSTEME DE RADIOFREQUENCE MONOPOLAIRE qui augmente la perméabilité membranaire et le métabolisme cellulaire en apportant oxygène et nutriments.

La relance des échanges et la restructuration des équilibres électriques améliorent les processus naturels de cicatrisation et de régénération tissulaire.
Accompagné de l’activation de la microcirculation, ce système stimule les fibroblastes et active la production de collagène.

Grâce à cette technique, de nombreuses femmes peuvent grandement améliorer leur santé pelvienne.
Le plancher pelvien est le muscle qui forme le plancher de l’abdomen et maintient les organes pelviens en place. Un grand nombre de femmes souffre de troubles, associés à une altération du plancher pelvien.
L’âge, le travail et le mode de vie peuvent affecter le plancher pelvien, provoquant des symptômes tels que des douleurs pelviennes, l’incontinence ou des douleurs lors des rapports.

Quelles sont les modalités ?

  • La technique est indolore.
  • En général, les patientes commencent par 3 ou 4 séances à raison d’une séance par semaine.
  • Les séances peuvent être renouveler sans aucun souci.
  • Chaque séance dure 20 minutes.

4 - LA TECHNIQUE REVIJEN

La Technique REVIJEN est indiquée pour la restauration tissulaire vulvaire dans un objectif fonctionnel et d’amélioration de la qualité de vie des patientes (douleurs vulvaires, prolapsus, incot).
Le Centre Résilience est fier de pouvoir proposer cette technique de pointe.
La technique REVIJEN représente une avancée significative dans le domaine de la régénération tissulaire, spécifiquement adaptée à la réparation vulvaire.

À qui cette technique est-elle adressée ?

  • Aux patientes atteintes de prolapsus et béance ( diminution Laxité Vulvo-Vaginale).
  • Aux patientes atteintes de dysfonction sexuelle en favorisant la régénération des tissus et l’amélioration de la circulation sanguine dans la région vulvaire.
  • Aux patientes ayant une incontinence urinaire légère à modérée grâce au renforcement du plancher pelvien et à l’amélioration du soutien des structures tissulaires environnantes.
  • Aux patientes ayant des cicatrices et lésions vulvaires
  • Aux patientes atteintes de sécheresse Vulvaire : La technique favorise la production de collagène et améliore l’hydratation des tissus.
  • En cas de réparation post-chirurgicale et post-traumatique : Accélération du processus de guérison et amélioration de l’apparence des tissus après des interventions chirurgicales ou des traumatismes.

Comment fonctionne la technique REVIJEN ?

Cette méthode innovante combine plusieurs technologies de pointe, chacune ciblant différents aspects de la guérison et de la réparation tissulaire.
Les modalités incluses dans le protocole REVIJEN sont la radiofréquence quadripolaire, l’électroporation, l’ultrason focalisé de haute intensité (HIFU), et l’électrothérapie.

Voici un aperçu détaillé de chaque technologie et de son rôle dans la régénération tissulaire vulvaire.

La radiofréquence quadripolaire est une technologie avancée qui utilise des ondes de radiofréquence pour chauffer les tissus en profondeur, stimulant ainsi la production de collagène et l’élastine.
Cette stimulation favorise le rajeunissement et la réparation des tissus, améliorant l’élasticité et la fermeté de la zone vulvaire.
La spécificité quadripolaire permet une distribution plus uniforme de l’énergie, réduisant le risque de surchauffe et assurant un traitement plus sûr et plus confortable.

L’électroporation est une méthode qui utilise des impulsions électriques courtes pour créer temporairement des pores dans les membranes cellulaires, facilitant l’absorption de médicaments ou de substances actives dans les cellules.
Dans le contexte de la réparation vulvaire, cette technique permet d’introduire efficacement des agents thérapeutiques qui favorisent la guérison et la régénération des tissus, améliorant ainsi les résultats du traitement.

Le HIFU est une technique non invasive qui utilise des ultrasons de haute intensité pour cibler précisément les tissus profonds.
Cette focalisation permet de générer une chaleur localisée, détruisant les tissus endommagés ou indésirables sans affecter les zones environnantes.
Dans la réparation vulvaire, le HIFU stimule la régénération tissulaire, réduit les lésions et améliore la texture et l’apparence de la peau.

L’électrothérapie englobe l’utilisation de courants électriques à des fins thérapeutiques.
Dans la technique REVIJEN, elle est utilisée pour stimuler la circulation sanguine, réduire l’inflammation, et favoriser la réparation cellulaire.
Cette modalité contribue à accélérer le processus de guérison, réduire la douleur et améliorer la fonctionnalité de la zone traitée.
La technique REVIJEN est une approche holistique et innovante pour la réparation et la régénération tissulaire vulvaire.
En combinant la radiofréquence
quadripolaire, l’électroporation, le HIFU, et l’électrothérapie, cette méthode offre une solution complète pour aborder les problèmes associés à la réparation vulvaire.
Les traitements sont adaptés aux besoins spécifiques de chaque patiente, visant à améliorer la qualité de vie et à restaurer la fonctionnalité de la zone vulvaire.